Notre manifeste

Notre société est plus que jamais gagnée par l’individualisme. Des communautarismes philosophiques et religieux jusqu’aux médias sociaux qui normalisent l’affirmation et la promotion permanente de soi, du rejet systématique de l’autorité jusqu’au remplacement du « devoir » par le seul « droit », l’esprit citoyen et républicain connaît aujourd’hui une crise sans précédent. L’individu-roi sait de moins en moins vivre en société. Il s’enferme toujours plus dans ses désirs, ses plaisirs, ses particularités et ses revendications.

Dans pareil contexte, l’école se révèle être le plus grand défi de ce siècle pour redonner à chacun l’esprit du collectif et faire de l’individu davantage qu’un consommateur impatient.

Pour cette raison, et parce que nous croyons en sa dimension civilisatrice comme à ses capacités à élever l’Homme, nous sommes mus par l’idée que l’école ne doit pas limiter ses enfants et élèves à leurs acquis et spécificités.  Au contraire, elle doit les transformer et leur transmettre le goût de l’exigence et du travail comme une ouverture au monde et aux autres. Pour cela, nous avons fondé ce collectif « Tableau XXI – Penser l’école ». Réunissant des professionnels de l’éducation, du primaire au supérieur, mêlant des sensibilités politiques diverses, cette association de loi 1901 a ainsi pour vocation de proposer réflexions et analyses aux acteurs de cette école, qu’ils soient parents, enseignants ou politiques. Désireux de sortir de l’esprit victimaire et négatif d’une minorité que ne cessent de relayer des médias, nous partageons le souci de redonner à l’éducation tout son prestige et sa centralité dans la société. Une école qui respecte tous les enfants, ne doit pas craindre d’exiger toujours plus d’eux sans se fourvoyer dans un pédagogisme positiviste et populiste.

Nous nous proposons donc d’être ce tableau sur lequel sera débattue, discutée et questionnée la réalité de l’école aujourd’hui, et sur lequel nous inscrirons notre vision de celle à venir. Objet commun à toutes les classes, de la maternelle au supérieur, qu’il soit d’ardoise ou numérique, que l’on y écrive avec une craie ou un stylet, le tableau sera pour nous cet espace de réflexions et de propositions pour l’école du XXIème siècle.

Dispensatrice des règles de la République, et donc en cela résolument politique, nous croyons l’école capable de relever ce défi.

« Un professeur, ce n’est pas seulement une fonction, une profession ou un expertise. C’est une tâche de salut public, qui exige de l’amour et de la foi: une mission. »

Edgar Morin, Quelle école voulons-nous?, Paris, Odile Jacob, 2020

partager cet article....
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *